Le débardage

UNE COMPLEMENTARITÉ PARFAITE ENTRE L’HOMME,

LE CHEVAL ET LA MACHINE.

Enthousiaste Sébastien Pins nous confie:

« Je pense que l’avenir de l’exploitation forestière est une étroite collaboration entre la mécanisation et la traction chevaline d’un bon débardeur. Lors de mes repérages, j’ai pu constater que, là où il y avait un cheval de trait, la machine était souvent à l’arrêt. Le cheval qui a une grande maniabilité sur le terrain peut aller chercher les arbres à des endroits où, si la machine devait s’en charger, la forêt devrait être rasée pour pouvoir la faire passer qu’elle soit timberjack, tracteur ou débardeuse.

A mes yeux, le cheval est trop souvent perçu comme un recul en matière de technologie alors qu’il est la source d’une complémentarité parfaite alliant les fonctions économiques, sociales et environnementales. De plus, il est aujourd’hui un vecteur important pour le développement du tourisme vert.  »

Categories
Newsletter